Les qualités d’un bon entraineur

On a tous le souvenir d’un bon enseignant qui a su transmettre son savoir tout en captivant l’attention de ses élèves. L’entraineur sportif est une personne avec qui l’on partage la même passion pour le sport et le même objectif de progresser. L’entraineur doit apprendre à connaitre ses sportifs lesquelles doivent apprendre à l’écouter.

J’ai décidé d’ouvrir ce billet afin de donner mon point de vue sur les qualités d’un entraineur et connaitre les vôtres, que vous soyez joueurs dans une équipe ou entraineur vous-même.

 

Être proche de ses joueurs pour mieux les faire progresser

L’une des clés d’un apprentissage réussi réside en une bonne connaissance des footballeurs qu’il entraine. Il doit tout d’abord savoir personnaliser l’entraînement comme l’ensemble de la préparation et il a besoin pour cela de bien connaître le passé sportif du footballeur ainsi que son potentiel phy­sique, ses éventuels problèmes médicaux, sa situation de famille et ses obliga­tions professionnelles. L’entraineur doit respecter la progressivité, la spécificité de ses joueurs. En connaissant précisément les qualités et défauts du footballeur, l’entraineur doit orienter l’entrainement afin de le faire progresser individuellement tout comme en équipe. L’exercice n’est pas simple car le football est un sport d’équipe fait d’individualités qu’il faut faire progresser.

Savoir écouter les joueurs

La communication est la pierre angulaire permettant à chacun de trouver sa place. Nous avons tous une façon différente de communiquer, certains sportifs sont très extravertis d’autres parlent peu et tous peuvent avoir des choses à dire. L’entraineur doit savoir écouter ses joueurs et décrypter les messages afin de trouver une réponse adaptée en toute circonstance. L’entraineur doit parvenir à nouer des liens de confiance avec les personnes qui courent sous sa direction. S’adresser à l’équipe pour faire passer un message individuel est souvent très efficace.

Le côté « humain » de l’entraineur est important et la proximité d’avec les joueurs permet de faire passer des messages et de remotiver les footballeurs.

Savoir motiver son équipe

L’entraineur ne doit pas s’intéresser qu’à l’élite mais à l’équipe de foot dans son ensemble. Dans les moments difficiles, il doit être le ciment de l’équipe et savoir réconforter les joueurs. Les équipes traversent des passages à vide et tout l’art de l’entraineur réside en sa capacité à transformer ces moments pour qu’ils soient profitables.

Savoir s’adapter.

Un bon entraineur doit s’adapter aux circonstances (mauvais temps, fatigue ou blessures de ses joueurs, équipes adverses…).

 

Se montrer réactif.

On a beau se préparer à toutes éventualités, l’instant du match réserve souvent des surprises. Il est donc important d’être réactif et de trouver une réponse adaptée rapidement en cas de débordement par exemple. La compétition ne laisse pas de temps à la réflexion et il faut réagir vite lorsque s’avère nécessaire. Seule une bonne préparation permet d’y parvenir et d’éviter d’improviser de manière inadaptée.

Maitriser les techniques d’entrainement.

Pour qu’un entraineur soit en mesure de faire progresser ses joueurs, il doit maitriser les techniques d’entrainement et de récupération. Ces techniques sont étroitement liées à la physiologie humaine qui ne doit pas avoir de secret pour lui. Il est primordial que le temps passé à l’entrainement soit profitable à chaque footballeur et évite toutes formes de blessures. Pour cela il peut s’appuyer sur les connaissances de tiers qui maitrisent d’avantage certaines spécificité comme la musculation par exemple.

 

Avoir une parfaite connaissance des tactiques sportives.

C’est une évidence, un entraineur doit maitriser l’ensemble des techniques d’entrainement et de jeu. Il doit les enseigner à son équipe afin qu’elle les intègre au point qu’une réponse à une circonstance donnée soit naturelle et automatique.

 

Se tenir informé des innovations techniques.

Il est toujours intéressant de savoir ce qu’il se passe ailleurs, et notamment en matière technique. Se tenir en permanence informé des innovations techniques, technolo­giques et médico-sportives au niveau national (et même international) est donc une bonne démarche.

 

Voilà le tour d’horizon terminé, je vous laisse voter sur ce qu’il vous être le plus important et déposer vos remarques sur les grandes qualités d’un entraineur sportif.

Les qualités d'un bon entraineur

1 commentaire

Laisser une réponse