Connect with us

Entrainement au football

Avant un match de foot, échauffe toi et tes muscles t’aideront

Avant un match de foot, échauffe toi et tes muscles t’aideront

Imaginez

Vous êtes à une heure du début du match. Dehors il fait froid. Il pleut. Vous êtes dans les vestiaires, en short. Votre coach vient de terminer sa causerie et vous envoie à l’échauffement. Pourquoi tant de haine ? Pourtant cette mise en jambe d’avant match est votre BFF.

On ne vous apprendra rien en vous disant que si vous arrivez à vivre, courir, manger, respirer…c’est notamment grâce à vos petits muscles tous mignons. Bon. Mais connaissez vous les muscles principaux, utiles au football ? Sortez les diapos, on passe au cours d’anatomie :
Le psoas iliaque : c’est un des muscles les plus importants pour le maintien de votre équilibre pendant vos courses ou vos démarrages. Il relie les vertèbres lombaires à la partie haute de votre fémur.
Les adducteurs : cinq muscles situés à l’intérieur de la cuisse, ils servent énormément au football, notamment pour la conduite de balle, les démarrages, les tirs de l’intérieur du pied.
Les quadriceps : composés de quatre muscles, nous les sentons sur le devant de la cuisse. Ils constituent les muscles les plus puissants du corps humain. Si vous frappez fort, c’est grâce à eux. Ils évitent aussi aux genoux de vriller.
Les ischio-jambiers : on les trouve derrière la cuisse et permettent la flexion du genou.
Les mollets. Véritables ressorts, on les appelle aussi les pompes cardiaques car c’est grâce à leurs contractions que le sang remonte des pieds vers le cœur.
Fin du cours.

Les muscles, c’est un peu comme le moteur d’une voiture.

Surtout par temps froid, vous devez faire chauffer votre moteur, pour éviter de vous retrouver au garage. Les muscles, c’est pareil, sauf que ce n’est pas au garage que vous vous retrouverez mais chez le doc. L’échauffement est d’autant plus long qu’il fait froid dehors. Le but est de dire à vos muscles : « Attention, les gars, là on va bosser donc préparez vous ». Cela va permettre de commencer l’effort en douceur. La température de votre corps va monter sans sur-chauffer. Pendant la mise en route, le sang commence à accélérer dans vos veines. Le rythme de votre cœur augmente. Ce système permet d’alimenter vos muscles avant l’effort intense du match. Pendant l’échauffement, ils s’assouplissent. Ils évitent ainsi le claquage ou la déchirure. Ils font en sorte que vous soyez capable de tenir pendant la durée du match.
Autre conseil parce qu’on vous aime bien : entre l’échauffement et le match, changez de maillot. Sinon, vous risquez de vous refroidir assez vite et de tomber malade.

Maintenant, vous avez compris. Échauffement = moins de bobos. Moins de bobos = plus de foot. Plus de foot = plus de foot. Faites vous plaisir, échauffez vous.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Entrainement au football