Les risques liés au surentrainement

Les risques liés au surentrainement ne concernent pas que les accros du sport passant des heures par jour à pratiquer leur discipline favorite mais également les personnes dont la vie quotidienne est bien remplie. Qu’il s’agisse d’activités professionnelles très physiques ou d’obligations familiales très soutenues la capacité du corps à lutter contre les efforts est limitée. Il est donc important de s’accorder des périodes de repos proportionnelles à l’effort fourni. En préparation de rencontres sportives il arrive que l’entrainement soit plus poussé.

Certains footballeurs cumulent aux séances d’entrainement des séances supplémentaires pour être au mieux de leur forme ou pour combler un doute sur leur condition physique. Gare aux abus qui pourraient s’avérer contre productifs. De plus en plus de kinésithérapeute sont amenés à soigner des fractures de fatigue.

Si vous vous sentez fatigué, si vous reprenez l’entrainement après maladie (la grippe notamment), blessure, opération chirurgicale, soyez vigilant et privilégiez la récupération. Limitez si nécessaire le nombre d’entrainement ou diminuez l’intensité des entraînements en VMA (vitesse maximale aéro­bie). Une astuce, si votre situation le permet, est de faire une petite sieste après le repas du midi. Pensez à vous étirer et à vous aérer. Accordez une attention particulière au sommeil qui doit être réparateur. En cas de problème musculaire ou articulaire faites-vous masser par un kinésithérapeute.

Si la fatigue ne passe pas, consultez un médecin qui prescrira probablement un bilan sanguin. Votre médecin vous indiquera si vous souffrez d’une carence et comment y remédier. Chez de nombreux footballeurs, c’est souvent la carence en fer qui est constatée.

Le fer est important car il permet l’oxygénation des cellules, notamment des fibres musculaires ; sa carence se traduit par une diminution des globules rouges, d’où l’anémie. Les pertes en fer se font par l’urine, le tube digestif et la sueur et il est conseillé de prendre le fer isolément et sous prescription médicale.

Le manque de magnésium est susceptible de vous causer des crampes, des ver­tiges, des tremblements, de la fatigabilité, une nette diminution de vos performances sportives, outre la tétanie (contraction musculaire avec picotements des doigts et du pourtour de la bouche). Le magnésium est également un remède au stress de la vie quotidienne et aux risques de courba­tures ou contractures musculaires. Il est généralement associé à de la vitamine B6, laquelle contribue au métabolisme des protéines et du glycogène, la forme sous laquelle les glucides sont mis en réserve dans l’organisme au niveau musculaire.

Laisser une réponse