L’entraînement mental au Football

Entraînement mental au football
Entraînement mental au football

Au Football comme dans les autres disciplines sportive, le choix des techniques d’entraînement mental est soumis à des règles incontournables :

    L’athlète doit adhérer totalement au programme qui lui est proposé.
    Une relation de confiance entre le joueur et son entraîneur est primordiale.

Ces deux premiers éléments réunis, les trois facteurs suivants doivent être pris en compte :

      Les exigences  physiques de l’athlète
      Les exigences psychologiques
      Les besoins psychologiques de l’athlète

Au Football, la combinaison de techniques d’entraînement mental suivante peut être appliquée :

    Exigences  physique : Aérobie et Anaérobie
    Exigences psychologiques : Contrôle émotionnel et Intensité de l’attention
    Techniques d’entraînement mental possibles : Monologue positif, fixation de buts, imagerie mentale.

 

La fixation de but invite le sportif à réfléchir sur sa pratique et sur les stratégies mises en œuvre pour atteindre les buts fixés. Cette démarche conduit le pongiste à rationaliser ses méthodes d’entraînements.

L’entraînement mental permet de rompre avec la monotonie des séances d’entraînement. Elle nécessite une étroite collaboration ainsi qu’une réelle confiance entre les différents intervenants (joueurs, entraîneur voire psychologue).

L’imagerie mentale se caractérise par la répétition symbolique (intérieure) d’une action ou d’un mouvement sans bouger le corps. Cette technique part du principe que  le cerveau ne fait pas la différence entre un geste réalisé physiquement et le même geste réalisé mentalement.  Cette méthode peut se faire à la 1ère personne, le sportif impliqué dans l’action imagine son corps exécuter le geste et ressent toutes les sensations, ou à la 3ème personne, dans ce cas l’athlète se voit exécuter le geste.  Cette perspective externe permet de traiter beaucoup d’informations visuelles est offre un périmètre d’analyse plus large. L’imagerie mentale est particulièrement efficace sur les sportifs capables d’imaginer un geste précis et d’en ressentir les moindres mouvements. Sur les débutants, cette méthode n’a que peu d’intérêts.

Associée à des exercices physiques et à des séances de relaxation, elle est plus efficace.

Un entraînement mental combinant quatre techniques comme la relaxation, l’imagerie mental, le monologue intérieur positif et la fixation de buts améliorerait significativement le niveau de performance des athlètes de haut niveau.

Laisser une réponse