Conseils pour bien gérer son stress

Gére son stress avant un match

Comme nous l’avons vu précédemment, la gestion du stress a deux objectifs principaux :

    Atténuer le stress qui survient longtemps avant la compétition pour qu’il n’épuise pas les ressources énergétiques.
    Réguler le stress qui survient juste avant l’épreuve afin que son intensité soit à  l’intérieur de la zone optimale de fonctionnement. Rappelons que cette zone, est un seuil d’acceptabilité propre à chaque sportif.

Être à l’écoute de son corps

La première règle est d’être à l’écoute de son corps, pour ressentir les premiers signaux dès leur apparition. Il faut apprendre à reconnaître le stress pour ce qu’il est, savoir évaluer le niveau de stress. Si le stress apparaît bien avant une compétition, il faut se changer les idées, de déconnecter son esprit de l’épreuve, voir des amis, sortir.

Bien se préparer et avoir confiance en sa préparation

Une bonne préparation physique est l’une des clé de la confiance en soit, elle est à l’origine d’un accroissement de la performance et réduit l’incertitude lors de la compétition.

Se fixer des objectifs réalistes et maîtrisés

La base du stress est la crainte de l’échec, de savoir que nous sommes responsables. Se fixer des objectifs maîtrisés c’est être en mesure d’atteindre l’objectif réaliste dans la mesure où  l’on s’y est préparé.

C’est aussi d’avantage se concentrer sur les moyens d’y parvenir que sur la victoire. Se concentrer sur la démarche technique, des points clés de la performance est plus facilement contrôlable et surtout moins stressant.

Réduire les sources de stress

Le stress étant étroitement lié à l’incertitude de la compétition, il est bon d’éviter toute autres sources de stress. Chercher ses chaussures à crampons, quinze minutes avant de partir à un match n’est pas un facteur positif !

Au contraire, il faut s’organiser pour l’ensemble des éléments liés à l’épreuve soit maîtrisé, qu’aucune autre source de stress ne vienne dégrader l’équilibre recherché. Répéter les mêmes gestes de façon routinière avant un match permet d’entrer sereinement dans la compétition.

Rester positif

Croire au succès permet de diminuer le stress. Cette démarche est liée au travail de préparation physique qui rend possible une pensée positive et écarte les idées négatives à l’origine du stress. Il faut relativiser l’enjeu de l’épreuve en pensant à d’autres possibilités de qualification. Pensez à vos points forts, à vos victoires, et pensez que vous allez y arriver. La visualisation mentale est une technique qui peut favoriser cet état d’esprit. En se projetant dans la victoire elle aide le sportif à chasser les inquiétudes liées à une éventuelle défaite.

Rester concentré sur l’épreuve

Garder son esprit concentré sur l’instant présent permet d’éviter qu’il se perde dans les issues hypothétiques de l’épreuve ou ne se laisse déconcentrer par des stimuli extérieurs comme les cris de supporters adverses. Pour ne pas y penser, il peut être utile de se focaliser sur son corps et des sensations avec l’environnement, comme marcher sur le gazon, se concentrer sur les autres joueurs.

Savoir respirer, se relaxer

La respiration abdominale est la base de toute relaxation, pour se faire inspirez profondément en gonflant le bas du ventre, la cage thoracique et les épaules remontent en même temps, puis expirez lentement par la bouche. Imaginez inspirez de l’énergie et du calme et expulsez les tensions et les pensées négatives. Sentez vos épaules, vos bras et vos jambes se détendre, vous pouvez également ressentir de la chaleur envahir vos membres, c’est un signe de détente musculaire.

De la même façon, les exercices de relaxation neuromusculaire permettent de réduire l’anxiété en agissant sur les tensions musculaires. Cette méthode  repose sur le principe de l’influence du contrôle somatique (relâchement musculaire) sur la réponse psychique (détente mentale).

 

En conclusion

Comme nous venons de le voir, plusieurs techniques permettent de gérer le Stress qu’il ne faut pas concevoir comme une sensation complètement négative. L’apprentissage de ces techniques prend parfois du temps, mais permet de contrôler le Stress, de convertir un stress négatif en un stress positif.

Autres articles :

L’entraînement mental chez le sportif

Laisser une réponse