Connect with us

Actualité

Arrêt de Téléfoot conséquences pour le football français

ccentre Mediapro à barcelone

Arrêt de Téléfoot conséquences pour le football français

La ligue 1 vient de perdre sa plus grande source de financement avec l’arrêt de la chaîne Téléfoot (groupe Mediapro) qui devrait s’arrêter après la 14 ème journée soit au plus tard le 31 janvier 2021, dans l’attente d’un nouveau diffuseur.

L’annonce date de cette semaine

En effet Mediapro n’a pas réglé ces dernières échéances, et il s’avère que la LFP ne récupérera que 100 millions d’euros (sur une ardoise de 325 millions) : promesse réalisée par son patron, Jaume Roures, à la LFP comme dédommagement
Beaucoup d’observateurs avaient déjà tirés la sonnette d’alarme quant à la solvabilité de Mediapro, d’autant que ce groupe a déjà connu d’autres incidents de paiement en Europe ces dernières années. Il faut revenir en Italie ou, en 2018, les droits TV avaient été attribués à Mediapro pour 1,05 milliard d’euros par an, jusqu’en 2021. A l’époque le championnat italien entrait dans l’histoire, dépassant le milliard de droits télévisuels, se positionnant alors au niveau de la Premier League anglaise. Ce contrat avait été rompu dès mai 2018 pour cause d’absence de garantie de paiement apportée par le groupe Mediapro. Toute la presse économique avait à l’époque fustigé la légèreté de l’attribution de ces montants avec si peu de garantie.

L’histoire ne sert jamais de leçon

En 2020, la LFP pensait avoir réalisé une vente historique des droits pour la période 2020 à 2024 pour 1,153 milliard d’euros par an (dont environ 780 millions de Mediapro, 330 millions de CANAL+ et 50 millions de Free).
Pour les clubs, les 400 millions d’euros supplémentaires par an (eu égard à la période précédente), devaient être partagés (20 millions d’euros par an en plus pour chacun des 20 clubs de ligue 1).

Et maintenant ?

Les salariés de la chaîne Téléfoot devraient être payés jusqu’au 31 janvier 2021 sauf changement de position de Mediapro.
Pour les abonnés (on parle d’un nombre de 400 000 à 600 000 abonnés) les procédures de résiliation devraient être facilitées par les opérateurs pour favoriser la migration vers un autre diffuseur. Cependant, contractuellement les abonnés ont souvent souscrit à un engagement de 12 mois avec Mediapro. Reste à savoir si la position de Mediapro sera ferme au vu du contexte général.
Pour la LFP, le challenge est de revendre les droits télévisuels entre 650 et 700 millions. Canal et Bein semblent les mieux placés pour cette reprise, même si certains présidents de club de ligue 1 poussent pour l’entrée d’un nouvel acteur .
Initialement, Mediapro avait acquis les droits pour la période 2020-2024, cette durée sera-t-elle reconduite ? La LFP aurait tout intérêt à finaliser un accord rapidement pour 2021, puis relancer un appel d’offres.

Le bilan

En cette période de COVID qui prive les clubs de billetterie, les droits distribués aux clubs professionnels français étaient la principale source de revenu de la Ligue 1 et 2. Le résultat de cette catastrophe pratiquement annoncée dès septembre 2020, est une diminution de quasiment 1/3 des droits attribués à chaque club. Après le tsunami financier lié à cette annonce, les répercussions sur 2021 et 2022 s’annoncent dramatique pour le football francais.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualité