Optimiser le fonctionnement de son club sportif

Après avoir traité des formalités nécessaires à la création d’une association sportive se pose la question de son fonctionnement.

Démarrer l’activité associative

Lorsque l’association existe officiellement, les fondateurs ou les administrateurs peuvent alors :

    Ouvrir un compte bancaire. Il est nécessaire de fournir un exemplaire du Journal officiel dans lequel a été publiée la déclaration de constitution ainsi qu’un exemplaire des statuts certifiés conformes par le président de l’association et une copie des délibérations désignant les personnes habilitées à agir au nom de l’association
    Remplir les formulaires à La Poste pour pouvoir retirer le courrier recommandé
    Contacter la mairie, le conseil général, la préfecture, les entreprises, etc., pour obtenir des subventions
    Déclarer l’association à l’URSSAF (Centre de formalités des entreprises compétent), si l’association emploie des salariés
    Contracter les assurances nécessaires (incendie, dégâts des eaux, responsabilité civile, etc.)
    Déclarer l’association au centre des impôts dont dépend l’association (Centre de formalités des entreprises compétent), si l’activité de l’association engendre des revenus commerciaux accessoires

En pratique le secteur associatif dispose de deux organes de représentativité :

    La Conférence de présidents des coordinations associatives (CPCA), qui est l’instance propre au secteur associatif défendant ses intérêts majeurs ;
    Le Conseil national de la vie associative (CNVA), créé en 1983 par le Gouvernement, dont les membres sont proposés par les différents minis¬tères. Il est chargé de mener des études sur les associations, de formuler des avis au Gouvernement et au Conseil économique et social pour faire évoluer le secteur associatif.

Améliorer le management associatif

 

Communiquer sur le travail réalisé

Il est important de bien communiquer sur ses missions et le travail réalisé par l’association. Il s’agit ‘avantage de montrer ce qui a été fait que de se justifier. En mesurant le travail parcouru, il est plus aisé de se fixer de nouveaux objectifs car tout le monde est conscient que les choses avancent.

 

Entretenir une dimension festive

Il est important de prendre du recul par rapport aux objectifs et de se retrouver entre amis. Les associations regroupent des membres qui partagent souvent la même passion. La fête est l’occasion de voir les partenaires sous un autre angle et de tisser des liens affectifs.

Partager les rôles et la parole.

Rien de pire qu’un monologue qui ne laisse pas de place aux échanges. Selon les envies des uns et des autres il peut être opportun de partager le temps de parole avec les autres membres. Dans la pratique, il est possible de demander à l’avance aux membres qui le souhaitent de présenter l’un des thèmes abordés en assemblée générale. Dans le même ordre idée, pourquoi les tâches répétitives aux mêmes personnes ?

Montrer sa reconnaissance

La vie associative ne peut exister sans le dévouement des adhérents. Un remerciement est une preuve de reconnaissance qui dynamise le groupe et motive les membres.

Laisser une réponse