Les petits tacles de Domenech

Si je comprends le football, j'admets ne pas avoir toujours compris Nicolas Anelka. Car, après ses propos peu flatteurs, je l'ai vu, en 2010, à Knysna, incapable de s'excuser d'avoir péter les plombs, se murant dans sa logique suicidaire. Une attitude  
 
 
Lire la suite sur lemonde.fr